M. Benkiran met l’accent à Davos sur la poursuite des réformes engagées par le Maroc

vendredi 25 janvier 2013

M. Benkiran met l’accent à Davos sur la poursuite des réformes engagées par le Maroc

Le Chef du gouvernement, M. Abdel-Ilah Benkiran pris part aux travaux de la conférence annuelle du Forum Economique Mondial de Davos, dont les travaux de la 43 eme édition ont été lancés jeudi 24 janvier. Le Chef du gouvernement a présidé une importante délégation à cette manifestation mondiale, composée de MM. Mohamed Najib Boulif, ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance, Driss El Azami El Idrissi, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances chargé du Budget et de Mme Meriem Bensalah Chekroun, présidente de la Confédération Générale des Entreprises au Maroc.

Le chef du gouvernement est intervenu dans le cadre des travaux du Panel organisé vendredi 25 janvier sur le thème « les transformations dans le monde arabe », auquel ont également pris part MM. Hicham Mohamed Qandil, Premier ministre égyptien, Ali Ben Zidane, Premier ministre libyen, Salam Fayyad, Premier ministre palestinien et Najib Miqati, Premier ministre libanais.
M. Abdel-Ilah Benkiran a affirmé, dans une réponse relative à la situation au Maroc, que le gouvernement actuel concrétise la volonté de réforme des électeurs et leur souhait de redresser une situation qui ne favorisait pas la consolidation de la justice et de la démocratie. Il a ajouté que le Maroc jouit de la stabilité et que le Royaume est toujours resté éloigné du régime du parti unique, ou du régime militaire, les Marocains ayant choisi depuis des siècles une famille cherifienne à laquelle ils ont confié la mission d’arbitrer dans leurs affaires.
Le Chef du gouvernement a également rappelé l’initiative de SM Le Roi que Dieu le préserve qui a fait siennes les revendications de la société et initié des réformes politiques ayant été couronnées par l’adoption de la nouvelle Constitution et l’organisation des consultations électorales qui ont débouché sur l’actuel gouvernement.
M. Abdel-Ilah Benkiran a souligné a cet égard que le gouvernement jouit de la confiance de la société marocaine, que son action fait l’objet d’un large suivi médiatique et qu’il interagit en permanence avec une opposition forte. Ila relevé que le Maroc, grâce à sa stabilité politique et à la pertinence des réformes en cours, est désormais a gagné la confiance des opérateurs  économiques mondiaux, qu’il a pu accéder facilement à des crédits importants, ainsi qu’à une ligne de crédit  pour faire face à toute éventualité, tout comme il continue d’accueillir des investissements importants ce qui confirme sa bonne situation économique.
Le Chef du gouvernement a également  fait état de certaines tentatives visant à ralentir la cadence des réformes engagées par le gouvernement, notant que les transformations en cours, qui visent à rétablir l’équilibre de la société et réduire les disparités sociales, menacent certaines situations qui prévalaient avant le printemps arabe. Il a affirmé que le soutien populaire au gouvernement garantit la poursuite de la mise en œuvre des réformes.
 M. Abdel-Ilah Benkiran a par ailleurs soutenu, lors du riche débat qui a marqué ce panel, que la révolution engagée par les peuples arabes dans la région a consacré de manière irréversible les principes de la liberté et de la démocratie et placé ces peuples sur la bonne voie, après que le rêve de développement qu’ils ont nourrit des décennies durant, se soit transformé en cauchemar.
Il n’est plus possible désormais que les gens soient spoliés de leurs droits et de leurs libertés, a affirmé M. Abdel-Ilah Benkiran, qui a défendu le droit des peuples à s’attacher à leurs spécificités et à leur identité et leur droit à ce que leur volonté soit respectée, au nom des même principes que liberté et de démocratie que défend l’occident.

  • Discours
  • Circulaires
Lire la suite ...