Conseil d’orientation stratégique de l’Agence du Partenariat pour le Progrès

lundi 04 février 2013

Conseil d’orientation stratégique de l’Agence du Partenariat pour le Progrès

Le Chef du gouvernement M. Abdel-Ilah Benkiran a présidé, lundi 4 février 2013 au siège de son département, le 11 eme Conseil d’orientation stratégique de l’Agence du Partenariat pour le Progrès.

Dans une allocution au début de cette réunion, le Chef du gouvernement a loué les efforts accomplis par l’ensemble des intervenants pour réaliser les objectifs du programme Millenium Challenge, qui vise à lutter contre la pauvreté dans les zones ciblées à travers une approche qualitative basée principalement sur le développement économique local et le renforcement de la valeur ajoutée des projets réalisés en adéquation avec les atouts des  régions ciblées et les besoins de la population. Il a fait état d’un investissement global de 697 millions de dollars américains qui bonifieront à quelque 600.000 ménages.
M. Abdel-Ilah Benkiran a également exprimé ses vifs remerciements à la Millenium Challenge Corporation et à travers elle au gouvernement des Etats-Unis d’Amérique pour l’appui qu’elle apporte au Maroc dans ses initiatives de développement, ainsi que pour la confiance dont jouit notre pays, qui a été placé parmi les pays qualifiés pour bénéficier d’un deuxième programme de coopération dans le cadre du MCA. Il a également mis l’accent sur les relations historiques privilégiées qui unissent les peuples américain et marocain, ainsi que sur l’excellence des relations de coopération et de partenariat entre les deux pays.
Le Chef du gouvernement a souligné que la tenue de ce Conseil d’orientation stratégique, qui se réunit à moins d’une année de la clôture du projet, engage l’ensemble des intervenants à redoubler d’efforts en vue de :  
    •    Parachever les projets qui n’ont pas encore été terminés et jeter les bases d’une bonne exploitation des projets terminés. A cet égard, le Chef du gouvernement a appelé  l’Agence du Partenariat pour le Progrès à fournir les éclaircissements nécessaires sur la situation des différents projets et à faire l’inventaire des éventuelles entraves à leur réalisation. Il a rappelé que des directives ont été données pour la mise en place d’une commission placée sous la supervision du département du Chef du gouvernement chargée de veiller à accélérer la cadence de réalisation des projets et à traiter d’éventuelles difficultés, en droite ligne de l’engagement du gouvernement à apporter toutes les facilités nécessaires pour garantir les meilleurs résultats.

    •    Préserver les réalisations accomplies et veiller à leur valorisation, ce qui implique la mise en place des mesures nécessaires en vue de céder les réalisations aux personnes et établissements concernés, les accompagner en vue d’assurer une exploitation optimale en gardant présent à l’esprit  l’objectif essentiel du programme qui est de soutenir la population ciblée pour améliorer ses capacités propres et promouvoir sa situation économique et sociale à travers des projets générateurs de revenus stables.

    •    La mise à profit des résultats de cette expérience et de son approche en matière de lutte contre la pauvreté à travers le développement de l’économie sociale dans des domaines qui revêtent une importance cruciale pour le Maroc , notamment l’agriculture, la pêche maritime ; l’artisanat, le microcrédit et l’appui à l’entreprise.

Le Chef du gouvernement a appelé a l’issue de son allocution à  procéder à une évaluation objective de ce programme pour en tirer les enseignements quant aux approches à adopter, aux volets institutionnels du développement dans les régions éloignées et à la résorption des disparités sociales, sachant le Maroc dispose d’autres expériences privilégiées dans le domaine du développement humain et du développement régional.
De son coté, la représentante résidente  de la MCC a félicité le Maroc pour la confiance placée en lui et qui lui a valu de compter parmi les pays qualifiés à bénéficier d’un deuxième compact de coopération dans le cadre du MCA. Elle a également mis l’accent sur la nécessité de mettre en place un plan d’action pour la clôture du compact en cours, permettant de définir les responsabilités après la fin du programme et de garantir la pérennité des projets et leur retombées bénéfiques sur les populations.
Les membres du Conseil ont par la suite suivi un exposé du directeur général de l’Agence du Partenariat pour le Progrès sur les résultats accomplis par les parties prenantes à la mise en œuvre des projets-activités du programme MCA-Maroc. Les engagements ont ainsi atteint 90 % du budget global du compact (624 millions de dollars US) et les déboursements  64% du budget global ( 446,5 millions de dollars US ) à 7 mois de la date de clôture du compact MCA-Maroc. Il a également présenté les grandes lignes du plan de clôture du programme et de sa mise à la disposition des secteurs concernés. Il a été ainsi décidé de consacrer la prochaine session du Conseil à l’adoption de ce plan.
Les projets et programmes ont notamment concerné le secteurs de l’arboriculture fruitière avec 10 millions d’arbres plantés ( oliviers et amandiers), alors que infrastructures d’irrigation ont atteint 600 km.  Les premières constructions du projet pêche artisanale ont été achevés.  L’activité   alphabétisation fonctionnelle et formation professionnelle présente pour sa part des résultats très encourageants avec l’alphabétisation de 69731 artisans, agriculteurs, marin pêcheurs et leurs familles, dont 67% de femmes.
Par ailleurs, l’opération de renforcement des capacités de 2400 agents de crédit sur les normes environnementales et sociales à travers le projet services financiers, a été achevée. Cinquante véhicules aménagés en guichets mobiles ont été remis aux associations de microcrédit pour faciliter l’accès aux bénéficiaires résidant dans les zones enclavées.

  • Discours
  • Circulaires
Lire la suite ...