Accords cadres pour la formation de 10000 cadres pédagogiques

vendredi 08 novembre 2013

Accords cadres pour la formation de 10000 cadres pédagogiques

Le Chef du gouvernement, M. Badel-Ilah Benkiran a présidé, vendredi 8 novembre 2013 au siège de son département, une réunion de travail au cours de laquelle ont été signés un accord cadre entre le ministre de l’Economie et des Finances et le ministre de l’Enseignement Supérieur de la Formation des Cadres et de la Recherche scientifique et un accord cadre entre le ministre de l’Enseignement supérieur et les présidents des universités portant sur la mise en œuvre de l’opération de formation de 10000 cadres pédagogiques à l’horizon 2016, parmi les titulaires de la licence.

Dans son allocution à cette occasion, le Chef du gouvernement a mis l’accent sur l’importance de la formation qui constitue le capital véritable et la meilleure garantie pour l’accès au marché de l’emploi.  Ila  également exprimé sa satisfaction quant à l’orientation des efforts dans le sens d’une formation des jeunes leur permettant d’exercer des responsabilités et de pratiquer au quotidien sans que cela soit nécessairement lié à l’embauche dans la fonction publique.

M.Abdel-Ilah Benkiran a relevé que l’accord soumis à la signature s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des engagements du gouvernement en matière de qualification des jeunes porteurs de diplômes, en vue de les aider à intégrer le marché de l’emploi dans le secteur de l’éducation nationale ou dans d’autres secteurs qui pourraient être l’objet d’initiatives similaires.

Il a ajouté que cet accord s’inscrit également dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de l’accord du 8 mai 2007 entre le gouvernement et les représentants des établissements de l’enseignement privé, dans lequel le gouvernement s’était engagé à apporter son appui à la formation de cadres pédagogiques au profit de ces établissements, afin de promouvoir la qualité de l’enseignement qu’ils dispensent.

Le Chef du gouvernement a souligné à cet égard l’importance des financements affectés par le gouvernement à la formation des jeunes pour les aider à intégrer le marché de l’emploi et également les qualifier à passer les concours d’embauche, y compris ceux permettant de rejoindre le secteur public.

Cette réunion a permis de passer en revue les différents volets du programme de formation de 10000 cadres pédagogiques à l’horizon 2016 parmi les titulaires de la licence. Ce programme s’étale sur trois années universitaires et vise la formation de cadres pédagogiques titulaires d’une licence professionnelle en enseignement des différents spécialités scientifiques, littéraires, techniques etc, et ce, en fonction des besoins exprimés par le secteur de l’enseignement privé auprès du département de l’Education nationale.

Le gouvernement a alloué à ce projet une enveloppe budgétaire de 161 millions de dirhams étalée sur trois années, dont des aides de 1000 dirham mensuels sur une période de 10 mois consacrées aux bénéficiaires pour leur permettre de se consacrer pleinement à leur formation.
Ce programme de formation est de nature à renforcer la dynamique de l’adéquation des cursus de formation universitaire aux besoins du marché de l'emploi. Il se base sur le partenariat, la contractualisation et l’évaluation continue des résultats.

L’accord prévoit la mise en place d’une commission ad hoc, sous l'égide du chef du gouvernement, pour assurer le suivi et l'évaluation de ce programme de formation, et l’élaboration d’un rapport trimestriel à soumettre au chef du gouvernement, ce qui ouvre la possibilité d’une concertation entre partenaires autour des moyens de rehausser la qualité de la formation et de garantir le succès du programme.

Ont pris part à cette réunion, le ministre d’Etat, le ministre de l’Economie et des Finances, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, le ministre de l’Emploi et des Affaires Sociales, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances chargé du Budget, les présidents des universités concernées, les directeurs des Ecoles supérieures de formation des professeurs et les représentants des établissements de l’enseignement privé au Maroc.

  • Discours
  • Circulaires
Lire la suite ...