Le Chef du Gouvernement préside le conseil de l'administration de l'ANRT

mercredi 20 décembre 2017

Le Chef du Gouvernement préside le conseil de l'administration de l'ANRT

Le Chef du Gouvernement, M. Saad Eddine El Otmani a appelé dans son allocution lors de la rencontre avec le Conseil d’Administration de l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications, à l’accompagnement des besoins des administrations publiques, proposant ainsi la mise en place de mécanismes en la matière permettant à ces administrations et aux entreprises de bénéficier de réductions ainsi que de nouvelles offres techniques dans le domaine des télécommunications.

Le Chef du Gouvernement a ainsi mis l’accent sur la nécessité de l’accompagnement afin de permettre aux secteurs public et privé d’améliorer leur compétitivité d’une part  et d’optimiser au maximum les communications dans leurs relations et leurs services d’autre part.

  Dans ce contexte, le Chef du Gouvernement a invité le Ministre de l’Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie Numérique à veiller, en coordination avec le Directeur de l’Agence, à ce qu’une note relative aux orientations générales du secteur en question comprenne à l’horizon 2022 des solutions adéquates permettant  aux entreprises privées comme au secteur public de bénéficier des offres techniques et de réductions quant aux coûts des services fournis. Dans ce contexte, le Chef du Gouvernement n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction de ce que ces réductions – là avaient eu un impact positif dans la mesure où  le taux de pénétration sur le marché et le volume d’utilisation ont connu une augmentation notable, le revenu moyen par minute de l’appel mobile étant resté stationnaire à 0,23 dh la minute hors taxe alors qu’il en était à 1,20 Dh en 2012, ce qui constitue, soulignait le Chef du Gouvernement,  une étape très positive puisque  tous les utilisateurs ont pu bénéficier de cette baisse du coût.

Dans le même contexte , le Chef du Gouvernement a mis l’accent sur l’intérêt soutenu et l’attention particulière accordés par le Gouvernement aux secteurs des télécommunications et des technologies de l’information eu égard à leur impact positif et leur contribution  dans le développement socioéconomique de notre pays sur le plan national ou continental dans la mesure -  soutenait le Chef du Gouvernement-   dans la mesure où cela draine l’investissement dans différents domaines, crée des opportunités d’emploi, directement ou indirectement, de même que cela réduit la fracture numérique dans notre société et contribue à la démocratisation de l’accès aux moyens de communications et aux différents services publics.

Le Chef du Gouvernement n’a pas manqué en cette occasion de se féliciter des efforts louables déployés pour la couverture réseau de tout le territoire du Royaume ainsi que pour la généralisation de l’accès aux services des télécommunications, exprimant ainsi son espoir que l’ensemble de la population de notre pays bénéficierait de cette couverture –là au terme de la réalisation des projets  inscrits dans le cadre des programmes de  services de base. L’enjeu primordial, soutenait le Chef du Gouvernement, étant de doter notre pays des dernières générations de l’infrastructure des télécommunications et d’élargir l’accès au réseau des réseaux internet à toute la population à l’horizon des dix années à venir, grâce à l’opérationnalisation efficiente du plan national pour le développement du haut et très haut débit dont l’impact positif sur la population et sur l’économie nationale sont incontestables.

Selon les statistiques, soulignait le Chef du Gouvernement, 99% de la population ont bénéficié de la couverture du réseau de la téléphonie mobile de deuxième génération (G2) et environ 85% de celle de troisième génération et plus de 75% de celle de la quatrième génération (4G). Selon toujours ces statistiques-là, le parc global de la téléphonie mobile et de celle du fixe a dépassé 46 millions d’abonnés, enregistrant ainsi un taux de pénétration approximatif de 132%, le nombre des abonnés au réseau internet ayant atteint environ 22,56 millions, soit  un taux de pénétration de 65% et un taux annuel qui a dépassé les 33%.

Le chef du Gouvernement a enfin rappelé que l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications, qui commémorera le 25 février 2018 l’anniversaire de sa création, est un levier essentiel de par son pouvoir consultatif et ses propositions de même que par les missions qu’elle assume dans l’établissement des critères et des normes pour garantir et assurer les meilleures conditions d’utilisation , de gestion et réglementation

  • Discours
  • Circulaires
Lire la suite ...