Le gouvernement va de l'avant dans l'appui au chantier de la régionalisation avancée.

Question :
le développement des zones éloignées dans le cadre de la régionalisation avancée
Date de la Session :
Session :
أكتوبر 2019

"Le gouvernement est déterminé à poursuivre son appui au chantier de la régionalisation   avancée, qui constitue un levier fondamental du développement spatial dans ses différentes dimensions", a souligné le  Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani, qui considère que ce   chantier est un moyen  d’améliorer les conditions de vie des citoyens des zones rurales et éloignées, à travers le  renforcement des services sociaux de base et des infrastructures.

Lors de la séance mensuelle de la Chambre des représentants consacrées du lundi 25 novembre 2019, à la politique générale autour du thème " le développement des zones éloignées dans le cadre de la régionalisation avancée",  le Chef du gouvernement a indiqué que cette question " bénéficie d'un intérêt soutenu de la part gouvernement, étant liée  à  la situation d'espaces importants du territoire national, dont les spécificités et les caractéristiques nous engagent à redoubler d'efforts pour améliorer les conditions de vie d'une catégorie importante de citoyens qui y vivent. "  

Conformément aux Hautes Directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste,  qui mettent l'accent sur la nécessité de permettre aux différentes régions du Royaume de tirer profit du fruit du développement, de manière juste et équilibrée,  le Chef du gouvernement a estimé que la réalisation du développement global et intégré se trouve au cœur du chantier de la régionalisation avancée, en tant que préalable essentiel permettant à chaque région de construire son propre modèle de développement basé sur ses potentialités naturelles et géographiques et ses spécificités économiques et sociales, tout en établissant des mécanismes de solidarité entre les régions, de manière à qualifiant celles les moins nanties en matière de  développement.

À cette fin, le Chef du gouvernement a ajouté: "Notre pays a adopté un découpage  régional fondé sur une approche fonctionnelle visant en premier lieu à réaliser un développement intégré et à remédier aux disparités au niveau des potentialités économiques  et des infrastructures ", rappelant la loi organique n ° 111.14 relative aux régions,  qui comprend un certain nombre de mesures, notamment l'inclusion du développement rural dans les compétences de  la région et  l'obligation aux régions d'élaborer des programmes de développement régional en tant que mécanisme de base pour réaliser un développement équilibré au niveau régional.

Le Chef du gouvernement a souligné que le gouvernement, conscient de l’importance de la régionalisation avancée, a veillé à  l'accompagnement des collectivités   territoriales, afin de les doter des mécanismes juridiques et matériels nécessaires à l’accomplissement  de leurs missions en matière de développement spatial. Il a passé en revue les mécanismes qui ont permis de mener à bien la mise en œuvre du cadre juridique, procédural  et financier de la régionalisation avancée, faisant ainsi allusion à la mise en œuvre de la charte de la déconcentration administrative,  à l'accélération de la mise en œuvre des plans de développement régional ainsi qu'au  renforcement des capacités de gestion des régions.

A  noter que, depuis son investiture, le gouvernement s'applique  à parachever  l'arsenal juridique régissant la régionalisation avancée en adoptant l’ensemble ses décrets d'application des lois organiques relatives aux collectivités  territoriales afin de les doter du cadre approprié leur permettant de s'acquitter de leurs missions.
 

Newsletter