la 13éme session du Forum économique islamique mondial

Excellences, Mesdames et Messieurs

Salutations et remerciements

En mon nom propre et au nom du Royaume du Maroc, je voudrais adresser mes remerciements à la Malaisie, Roi, Gouvernement et Peuple, et notamment Son Excellence Monsieur le Premier Ministre Mohamed Najib TunHaji Abdul Razak, pour l’accueil de ce forum islamique qui a une très grande dimension stratégique.

La Malaisie accorde toujours une grande importance aux questions du monde islamique et aux aspirations de ses peuples.
Je présente également mes remerciements au comité d’organisation de la 13éme session du Forum économique islamique mondial, en particulier Monsieur Tun Musa Hitam président de la Fondation de ce Forum et Monsieur le Premier ministre du Sarawak, Dr AbangHaji Abdul Rahman Zohari Ben Tun Datuk Abang Haji Openg,  et Son Excellence Dr. Bandar Al-Hajjar, Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement.

C'est avec plaisir que je participe  avec vous à l’ouverture de la treizième session de ce forum, à laquelle participent d’éminents dirigeants et responsables politiques, des scientifiques, des opérateurs économiques et des représentants de médias du monde entier.

Le Maroc a toujours œuvré à consolider les liens de fraternité et de solidarité avec les pays du monde islamique

Mesdames et Messieurs,

La présence du Royaume du Maroc, à travers une importante délégation, venue de l'Extrême-Occident du monde islamique jusqu'à son Extrême-Orient, prouve la force des liens de fraternité et de solidarité qui nous unissent.
Le Maroc a toujours œuvré, avec ses partenaires, pour le compte des questions décisives de la communauté musulmane. C’est ce que Sa Majesté, le Roi Mohammed VI, a rappelé dans plusieurs de ses discours et à l’occasion de divers événements, notamment lors des réunions de l'Organisation de la Coopération Islamique, et celles du Comité Al Quds Al Sharif, que Sa majesté que dieu l’assiste, préside.

L'importance du choix du sujet

Mesdames et Messieurs,

Il est clair que le monde subit de nos jours des changements majeurs, dramatiques et soudains, et pouvant provoquer des transformations radicales.

Ainsi, le choix du thème «Changements perturbateurs : effets et défis» pour la présente session du Forum, est en parfaite cohérence avec les développements enregistrés dans un monde instable, et rendant difficile toute prédiction de ce qui pourrait se passer dans la prochaine décennie. Ainsi, une approche proactive et volontariste s’impose.
Ces changements impactent divers aspects, tels que les changements technologiques, les perturbations de l'environnement, la pénurie en eau, la carence des ressources naturelles, les changements démographiques, l'expansion des zones et des flux migratoires, les conflits régionaux, le fléau du terrorisme, etc.
Ces défis transcendent les entités nations et revêtent un caractère international, nécessitant une volonté collective, une approche intégrée, des décisions décisives et des réalisations concrètes.

Ce qui nous impose de se doter d’une vision unifié et d’une action commune afin de surmonter les difficultés et faire face aux grands enjeux présents et futurs. C'est une grande responsabilité collective qui nous incombe tous.
Aussi, et sachant que les problèmes cités sont le produit de comportements humains, Notre appartenance à la communauté islamique nous oblige, et nous dicte de contribuer activement à la recherche de solutions à ces fléaux afin d’en atténuer les effets néfastes sur l'humanité toute entière.

Le modèle marocain

Mesdames et Messieurs,

Les pays, gouvernements et peuples islamiques sont plus que jamais appelés à redoubler leurs efforts pour pouvoir:
1. Maintenir la stabilité et résister aux chocs et aux crises
2. Anticiper les effets et les défis des changements majeurs.

Concernant le 1er volet

Je voudrais partager avec vous certaines des réformes adoptées par le Royaume du Maroc pour maintenir la stabilité et résister aux chocs et aux crises :

§  Premièrement : Face au printemps arabe, le Maroc a emprunté une troisième voie qui lui est propre, et qui consiste à mener les réformes dans le cadre de la stabilité. Le Maroc a aussi adopté une approche largement participative, incluant les institutions officielles et populaires, pour aboutir en 2011, sur initiative royale, à l'adoption d'une nouvelle constitution pour le Royaume, basée sur deux piliers fondamentaux, qui sont la démocratie et la bonne gouvernance

 

§  Deuxièmement : le maintien les équilibres macro économiques et l’amélioration du climat des affaires.
Dans ce cadre, rappelons que le Maroc a déployé de grands efforts pour maintenir sa stabilité économique, en particulier par le maintien de ses équilibres macro-économiques et la poursuite des investissements publics, ce qui lui a permis de minimiser les impacts de la dernière crise économique mondiale.

Aussi, depuis des décennies, le Maroc a adopté une économie de marché et a conçu l'ouverture comme un choix stratégique. Par conséquent, il a accordé à l’entreprise une très grande importance en tant que moteur clé de création de richesse et d’emploi. C’est ainsi que le gouvernement a érigé en priorité de faciliter la vie des entreprises et d'améliorer le climat des affaires.

Je voudrais rappeler ici que l'économie marocaine a constamment maintenu sa performance comme la cinquième grande économie en Afrique depuis 2000, et continue à améliorer son climat des affaires, qui est passé du rang 128 en 2010- au 69ieme  rang actuellement selon  le classement du Doing Business.

Et le gouvernement marocain actuel, que j'ai l'honneur de présider, s'est engagé à permettre au Maroc de faire partie des 50 premières économies selon ce même classement avant 2021.

§  Troisièmement : les grandes réformes et la politique sociale volontariste.

En parallèle des stratégies sectorielles, des réformes et la poursuite des grands chantiers relatifs aux infrastructures, le Maroc veille à améliorer les indicateurs du développement humain, grâce notamment à l'adoption de politiques et de programmes sociaux, tels que l'Initiative nationale pour le développement humain INDH, l'élargissement de la couverture sanitaire, la réforme du système de l’éducation et de l’emploi, et la réduction des disparités sociales et géographiques.

Anticiper les effets et les défis des changements majeurs

Malgré les réalisations qui ont contribué au maintien de la stabilité politique, économique et sociale, nous nous devons de faire face à des défis accentués par les changements majeurs susmentionnés.

·Améliorer le système éducatif

Le développement de la qualité de l'éducation et le développement des compétences et de la culture de l’entreprenariat sont essentiels pour le renforcement des capacités et faire face aux mutations du marché de l’emploi. Pour ce faire, le Royaume du Maroc, consacre un quart du budget de l'Etat au secteur de l'éducation.

·Gérer la pénurie en eau

Le Maroc, comme un certain nombre d'autres pays, aura à faire face à une grave pénurie de ressources en eau. C’est pour cela qu'il a adopté depuis des décennies une politique de construction de barrages, et travaille actuellement à renouveler sa stratégie hydrique, en prévoyant  notamment de se baser sur une meilleure préservation des ressources en eau, la mise e œuvre de solutions de transport d'eau,  les systèmes de dessalement de l'eau de mer, la récupération des eaux pluviales, la réutilisation des eaux usées et le développement de systèmes d'irrigation de haute qualité ...

·Développement durable et énergies renouvelables

·Le monde de demain, et le Maroc, connaîtront d'importantes perturbations dues aux changements climatiques et à l'évolution démographique ainsi qu’aux besoins croissants en énergie. Face à cette situation, le Maroc, d’une manière proactive, a lancé il y a quelques années un programme ambitieux et prometteur. Il prévoit d’augmenter la part des énergies renouvelables pour représenter 52% en 2030. Avec ces réalisations, l’expérience marocaine dans la production d'énergie solaire permet au Maroc de devenir une référence mondiale.

·Soutenir l'initiative privée et encourager l'innovation
Pour faire face à la concurrence qui est de plus en plus rude, et à laquelle font face toutes les économies du monde, nous devons soutenir l'initiative privée et encourager l'innovation, en particulier pour accompagner et anticiper les immenses changements technologiques qui affectent tous les aspects de la vie économiques et sociales, l'éducation, la santé et les médias ...

·Opportunités relatives aux financements alternatifs

En réponse aux exigences du marché marocain, et en prenant conscience de l'importance du financement alternatif, et des opportunités d'investissement qu’il présente, le Maroc a adopté ce type d’opérations, qui connaissent un grand essor indifféremment dans les pays islamiques et non islamiques. Et notre pays prendra des mesures supplémentaires pour permettre un développement harmonieux des banques participatives et faciliter l’accès aux fonds.

·Assurer l’intégration régionale et continentale et soutenir à la décentralisation:

Conscient de l'impossibilité de réaliser un développement durable sans assurer  un niveau élevé d'intégration,  le Maroc, sous les directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, œuvre activement pour une intégration régionale et continentale, en particulier avec l'Afrique. Ceci permettra aux pays de développer leurs propres moyens tout en bénéficiant de la synergie positive obtenue grâce à l'intégration entre ces mêmes pays. D'autre part, une forte politique de décentralisation reste nécessaire afin d’assurer aux régions et zones locales, une flexibilité et une adaptation rapide pour s’adapter aux changements majeurs.

En guise de conclusion : il est nécessaire d’assurer une meilleure coopération et répondre aux aspirations des peuples


La présente session du Forum sera l'occasion de souligner que le monde doit évoluer vers plus d’ouverture, de coopération et de solidarité, afin de répondre aux attentes des peuples qui aspirent à des conditions de vie meilleures en termes d'éducation, de santé, d'emploi, de sécurité et de stabilité.
Cela ne sera possible qu'en approfondissant le dialogue et en échangeant les idées et les expériences réussies, afin d’écourter les délais et optimiser les efforts.

Enfin, je souhaite le succès de cette session, et je remercie tous ceux qui ont contribué à son organisation, ainsi qu’à toutes les personnes présentes.

Mercie de votre attention.

Newsletter