Le chantier social ... Des réalisations aux résultats concrets et aux perspectives prometteuses

IMG_9759_1.jpg

Dans son programme gouvernemental, le gouvernement a accordé une importance particulière au chantier social dans lequel notre pays s’est fortement engagé depuis des années, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste.

Pour ce faire, le gouvernement a œuvré à renforcer et à perfectionner les divers programmes d’appui social et à leur imprimer qualité, gouvernance et efficience, à lancer le chantier de réforme du dispositif de ciblage, à diversifier et à élargir les dispositifs de soutien aux catégories vulnérables, à élargir la couverture médicale de base et les régimes de retraites et à développer le système d’indemnisation pour perte d’emploi, autant de programmes et de chantiers à vocation sociale qui ont donné lieu à des résultats concrets.

Si nous sommes en droit d’être fiers des réalisations du gouvernement en la matière, nous devons toutefois admettre que de tels exploits n’auraient pu être atteints, sans le soutien et la bienveillance de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, et la conjugaison des efforts des institutions et des acteurs concernés.

Nous sommes également en droit de nous enorgueillir de la révolution sociale lancée par SM le Roi, que Dieu le préserve, qui a ordonné la généralisation de la protection sociale au profit de tous les Marocains au cours des cinq prochaines années, une ambition que le gouvernement a traduite dans les faits à travers le projet de loi cadre relatif à la protection sociale, adopté en conseil des ministres en février 2021 et avec lequel l’institution législative à interagi favorablement et l’adoptant à l’unanimité en mars 2021, consacrant ainsi les vertus de la mobilisation et de l’unité nationales, que l’on reconnait aux Marocains dans les grandes causes nationales.

La généralisation de la protection sociale constitue un programme de grande envergure qui donnera un coup d’accélérateur au chantier social et contribuera, à coup sûr, à consolider le capital des importantes réalisations entreprises au cours de l’actuel mandat du gouvernemental.

C’est ainsi que l’exécutif a poursuivi la mise en œuvre du régime d’assistance médicale « Ramed », comme il a adopté le régime de l›assurance maladie obligatoire de base des étudiants et entamé la mise en place effective de l’élargissement de la protection sociale pour en faire bénéficier pour la première fois dans l’histoire du Maroc des professionnels, des indépendants et des non-salariés, le taux de couverture médicale est passé ainsi à 69 pc du total de la population en 2019 contre 52 pc en 2015 et 35 pc en 2012.

De même, et sur hautes instructions royales, le gouvernement a lancé la troisième phase de l’Initiative Nationale pour le Développement humain (INDH) (2019-2023), à laquelle une enveloppe budgétaire globale d’environ 18 milliards de Dh a été allouée. Le gouvernement a également procédé à l’augmentation du budget du Fonds d’appui à la cohésion sociale en le portant de 2,9 milliards de dh en 2017 à 4,7 milliards de dh en 2020, ce qui lui a permis de développer les programmes et les dispositifs d’appui aux catégories sociales vulnérables.

A titre d’exemple, le gouvernement a renforcé le programme d›aide directe aux femmes veuves assurant la garde de leurs enfants orphelins, un programme dont le nombre des bénéficiaires est passé d’environ 72 mille veuves et 140 mille orphelins en 2017 à respectivement 107 mille et 181 mille personnes en 2020.

Le gouvernement s’est également attelé à renforcer le programme d’assistance aux personnes à besoins spécifiques, à travers notamment l’organisation, pour la première fois, de concours unifiés pour l’accès à la fonction publique, un programme qui a permis, entre 2019 et 2021, le recrutement de 650 personnes à besoins spécifiques, qui ont par ailleurs été autorisées à participer aux autres concours de recrutement.

De même, le gouvernement a procédé, en 2018, à la généralisation  du programme « Tayssir » d’appui à la scolarisation dont les bénéficiaires ont été de l’ordre de 2,5 millions en 2020 contre seulement 800 mille en 2016. Ce sont là quelques-unes des réalisations entreprises dans le domaine social, qui sont autant d’actions concrètes qui ont largement contribué à l’amélioration des conditions de vie des couches vulnérables de la société marocaine et à la réduction des disparités sociales et spatiales. Notre objectif ultime étant de réunir les conditions d’une vie digne pour tous. Nous sommes déterminés à poursuivre sur cette voie, à faire face aux défis qui restent à relever et à satisfaire les besoins et les attentes légitimes des citoyennes et des citoyens.

Le Chef du Gouvernement Saad Dine El Otmani 

Lettre d'informations