Le Chef du gouvernement : Le Maroc tire sa force de celle de ses institutions et son succès est tributaire de leur collaboration et de leur complémentarité.

3_9.jpeg

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani a affirmé que l’exécutif est déterminé à gagner « le difficile enjeu » de l’établissement d’un équilibre entre la préservation de la santé des citoyens et le retour sûr à la normale du cycle économique dans notre pays qui « œuvre à valoriser les acquis réalisés dans notre bataille contre le coronavirus (covid-19) et à relancer l’activité économique ».
Intervenant lors de l’ouverture de la session ordinaire de l’Assemblée Générale du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), tenue par visioconférence mardi 30 juin 2020, M. El Otmani a mis en exergue l’importance d’œuvrer ensemble pour surmonter les retombées économiques, financières et sociales difficiles de la pandémie du coronavirus, tout en continuant à faire preuve de vigilance pour protéger la santé des citoyens et prévenir toute rechute. 
« Grâce aux Hautes Orientations royales et aux mesures prises au niveau sanitaire, notre pays a pu éviter plus de 900 mille cas de contamination, 14 mille cas critiques et 27 mille décès », a-t-il rappelé citant des estimations des experts.
Abordant les retombées économiques et financières de la pandémie, le Chef du gouvernement les a qualifiées de « difficiles et ayant un effet à long terme », ajoutant que le gouvernement « traite cette question avec sérieux en vue de transformer cette crise en opportunités. Nous disposons pour cela de nombreux chantiers prometteurs, comme la numérisation et il est temps de mettre en œuvre un plan aux contours clairs pour amorcer la transformation numérique ».   
Les succès de qualité que le Maroc a remportés aux niveaux sanitaire, économique et social sont le fruit de la communion et de la grande mobilisation de toutes les composantes de la nation marocaine, de la complémentarité et de la coopération des institutions, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, qui supervise personnellement et en permanence toutes les étapes de gestion de cette crise sanitaire sans précédent, a dit M. El Otmani.
Il s’est félicité, à ce propos, de l’étroite collaboration qu’entretiennent ces institutions, laquelle constitue un fondement essentiel de la complémentarité et de l’action commune au service des intérêts suprêmes de la nation. Il a notamment cité l’exemple de la coopération entre le gouvernement et le CESE à travers son action, les mémorandums, les avis et les propositions qu’il soumet aux pouvoirs publics, saluant au passage les hautes compétences à l’expérience avérée dont dispose le Conseil qui accompagne les chantiers mis en place par le gouvernement, assurant que le gouvernement s’engage à interagir positivement avec ces avis et propositions.
Le gouvernement compte intensifier ses initiatives envers le conseil dans l’avenir, eu égard aux exigences que cette étape requiert en termes de grande mobilisation et de mutualisation des efforts pour venir à bout des répercussions de la pandémie et donner un nouveau départ aux secteurs économique, social et environnemental.
Le chef du gouvernement a salué le rôle dont s’acquitte le CESE en tant qu’espace de concertation entre différents acteurs économiques et sociaux et les experts et de réflexion commune et diversifiée au sujet des questions stratégiques de la patrie. Le Conseil joue également un rôle actif pour éclairer et évaluer les politiques publiques dans différents domaines, a ajouté M. El Otmani qui a mis en avant la pertinence du thème choisi pour cette Assemblée générale «l’innovation technologique », précisant que le gouvernement entend accorder un intérêt particulier aux sujets afférents à ce thème, tels que la recherche scientifique, les énergies renouvelables, l’adaptation industrielle et la conformité aux transformations que subissent les chaines de production à l’international. 

Newsletter