Le Chef du Gouvernement engage les administrations publiques à rationaliser leurs dépenses. 

circulaire05.jpg

Le Chef du Gouvernement, M. Saad Dine El Otmani a donné des instructions fermes aux administrations et aux établissements publics placés sous la tutelle de l’Etat, pour rationnaliser leurs dépenses leurs dépenses et orienter les ressources disponibles vers les priorités qu’exige la crise due à la propagation de l’épidémie du coronavirus dans notre pays.

Dans ce cadre, le Chef du Gouvernement a promulgué une circulaire faisant obligation à toutes les administrations et aux établissements publics de se conformer à des mesures strictes définissant les dépenses auxquelles les secteurs peuvent s’engager en cette conjoncture exceptionnelle et ce jusqu’à fin juin prochain, dans le cadre des mesures prises par le gouvernement pour atténuer les effets de la pandémie du coronavirus.

Aux termes de cette circulaire N. 05/2000, qui est entrée en vigueur mardi 14 avril 2020, toutes les administrations placées sous la tutelle de l’Etat sont appelées à réduire ou à supprimer les dépenses non indispensables, comme les dépenses de transport ou de déplacement, la gestion du parc automobile, la location et l’ameublement des sièges, l’organisation des conférences et des séminaires.

En revanche seront maintenues les dépenses indispensables comme les salaires des fonctionnaires, les dépenses d’investissement, les dépenses dédiées à la gestion de la pandémie du Covid-19 et les dépenses consacrées à l’atténuation des effets de la sécheresse et certaines dépenses sociales.

Newsletter