Le Chef du gouvernement : Le Maroc est fort de ses liens ancestraux avec les pays du Sahel, et est un acteur engagé pour la promotion de la paix et de la stabilité en Afrique.

1_31.jpeg

Le Maroc est fort de ses liens ancestraux avec les pays du Sahel, et est un acteur engagé pour la promotion de la paix et de la stabilité en Afrique, a affirmé le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani.  
Intervenant, lundi 15 février 2021, lors de la séance d’ouverture du 7ème Sommet des Chefs d’Etat des pays membres du G5 Sahel, qui se tient à Ndjamena (Tchad), M. El Otmani, qui conduit la délégation représentant SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, à ce sommet, a indiqué que par sa participation à ce sommet, le Royaume du Maroc réaffirme son engagement solidaire avec les pays du G5 Sahel et des autres pays de la sous-région pour contrer, ensemble, les menaces qui pèsent sur leur devenir et sur celui de toute la région.
« Au Royaume du Maroc, nous ne sommes pas et nous n’avons jamais été de simples spectateurs de ce qui se passe au Sahel. Comme vous, nous rejetons catégoriquement les menaces sécuritaires. Nous sommes solidaires de nos amis, les pays de la région, pour contrer cette menace qui nous touche directement », a affirmé M. El Otmani. Il a rappelé en ce sens les propos de SM le Roi : « Il se berce d’illusion celui qui s’imagine qu’un Etat peut, à lui seul, venir à bout des problèmes liés à la sécurité́ et à la stabilité. Car, en effet, l’expérience a démontré que les approches exclusives sont inopérantes pour faire face aux dangers sécuritaires qui guettent la région, surtout au regard des défis que connaît l’espace sahélo-saharien en matière de sécurité et de développement ».
M.  El Otmani a ajouté que « la riposte immédiate contre le terrorisme réside dans la mobilisation sécuritaire du groupe du G5 Sahel », soulignant que le Maroc continuera à apporter son soutien à la mise en place du Collège de Défense du G5 Sahel à Nouakchott, et par la formation des officiers originaires des pays frères du Sahel dans ses instituts de formation militaire.
« La victoire durable contre le terrorisme sera sur le terrain du développement humain, car où s’arrête le langage des armes, la lutte contre ce fléau se poursuivra sur les fronts politique, économique, social, intellectuel et humain. C’est cette approche que prône la vision prospective de SM le Roi Mohammed VI qui tient à ce que l’action solidaire du Maroc se prolonge au-delà de l’urgence », a ajouté le Chef du gouvernement, assurant que le Royaume du Maroc est disposé à partager ses expériences et son expertise avec ses pays frères du Sahel, par des actions concrètes.
Il a rappelé que SM le Roi, Amir Al Mouminine, veille à ce que le Maroc continue à former des imams issus de la région au sein de l’Institut Mohammed VI de Formation Des Imams Mourchidines Et Mourchidates, institution où 937 inscrits des pays de la CEDEAO ont pris part aux cycles de formation au titre de l’année 2018-2019. 
Il est à rappeler que ce 7ème sommet des Chefs d’Etat des pays membres du G5 Sahel, est le premier à être ouvert à des pays partenaires. Le Maroc n’en est pas à sa première participation à ce sommet puisque le Royaume avait pris part à la session du sommet qui s’était tenue en décembre 2018 à Nouakchott en Mauritanie.

 

Allocution du Chef du Gouvernement
 

Lettre d'informations