Le Chef du gouvernement : Nous veillons à améliorer les conditions de vie des personnes en situation de handicap.

3_13.jpeg

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani a assuré que l’exécutif veille à faire aboutir tous les programmes destinés aux personnes en situation de handicap, soulignant que c’est dans cette perspective que le gouvernement a adopté, en 2007, le plan d’action d’application des politiques publiques intégrées de promotion des droits des personnes en situation de handicap.
M. El Otmani qui présidait, jeudi 3 novembre 2020, une rencontre organisée à l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées, qui se tient cette année sous le thème « Reconstruire en mieux - Vers un monde post-COVID-19 inclusif, accessible et durable », le chef du gouvernement a rappelé que l’exécutif a adopté une batterie de mesures et de dispositions destinées aux personnes en situation de handicap. Il a ainsi cité l’adoption de la loi-cadre n°97.13 relative à la protection et à la promotion des droits des personnes en situation de handicap, qui constitue un cadre général organisant les interventions de tous les acteurs agissant dans ce secteur, outre l’élaboration du cadre organique qui encadre le recrutement des personnes en situation de handicap dans le secteur public.
La célébration de cette journée internationale offre l’occasion de remettre en avant la sensibilisation à l’importance de promouvoir et de protéger les droits des personnes en situation de handicap, de leur offrir toutes les conditions de la vie digne et de leur permettre de contribuer au développement de leur pays, a indiqué le chef du gouvernement, mettant en exergue la haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, entoure cette catégorie de la société comme cela ressort de plusieurs orientations royales appelant à la préservation de ses droits et à son inclusion sociale et professionnelle.
Il a cité à cet égard plusieurs exemples qui traduisent le ferme engagement du gouvernement à garantir les droits de cette catégorie de la société ainsi qu’une série de programmes et de chantiers destinés à cette fin, dont la promotion de l’employabilité des personnes en situation de handicap dans le secteur public, à travers un concours pour 200 postes budgétaires qui leur sera ouvert cette année, en plus du quota de 7 pc établi par les secteurs gouvernementaux. Il a également cité les programmes d’accompagnement des personnes en situation de handicap à travers le Fonds d’appui à la cohésion sociale, lancé en 2015, soulignant que le soutien apporté à cette catégorie s’est élevé à près de 680 millions de DH entre 2015 et 2019.
De même, il a mis en avant le lancement en juillet 2019 du Programme national de l’éducation inclusive au profit des enfants en situation de handicap, précisant que le nombre d’établissements d’enseignement inclusif a atteint 3.488, soit environ 31 pc des établissements d’enseignement.
Le chef du gouvernement a, en outre, fait état de la mise en place du programme national de qualification des professionnels de la prise en charge des personnes autistes, baptisé “Ressources et appui en autisme pour des familles et intervenants qualifiés” (Raafiq) en février 2019, ou encore le lancement du programme national “Villes accessibles” lancé en 2017.
L’inclusion sociale des personnes en situation de handicap constitue une action transversale, qui concerne tous les plans sectoriels et politiques publiques, a indiqué le chef du gouvernement, saluant l’action de tous les départements gouvernementaux qui œuvrent dans un esprit de convergence, de complémentarité et de de cohésion.
 A cet égard, M. El Otmani a rendu hommage à l’action des associations de la société civile œuvrant dans le domaine du handicap, ces associations étant réputées aux niveaux continental et international pour leurs compétences et expériences, que mettent à profit plusieurs organisations internationales.
Le chef du gouvernement a également félicité Mme. Soumia Amrani, la militante associative qui a été élue récemment en tant que membre du comité des droits des personnes handicapées. 
Le chef du gouvernement a également salué la patience, l’esprit de militantisme et les sacrifices des personnes en situation de handicap ainsi que leurs familles, notamment en cette année marquée par la propagation du de la pandémie du Covid-19 et les difficultés et les défis qu’elle a induits. Il a également rendu hommage à la ministre de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille ainsi qu’aux autres membres du gouvernement pour les importants programmes qu’ils ont élaborés et qui feront l’objet d’un suivi de la part du chef du gouvernement.
Au terme de la célébration de cette journée, il a été procédé à la signature de deux conventions de partenariat en matière de promotion des droits des personnes en situation de handicap. Il s’agit de :
-    une convention-cadre portant sur la promotion de l'éducation inclusive des personnes en situation de handicap, signée entre le ministère de la Solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le ministère de la Santé.

- Une convention de partenariat, visant à accompagner et à faciliter l'intégration professionnelle, ainsi qu'à encourager les initiatives de l'auto-emploi au profit des personnes en situation de handicap, signée entre le ministère de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, le ministère du Travail et de l'insertion professionnelle, l'Entraide nationale, l'Agence de développement social, l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences et l'Office du développement de la coopération.
Ont notamment assisté à cette cérémonie, le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, le ministre de la santé, la ministre du tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, le ministre du Travail et de l'insertion professionnelle, et la ministre de la Solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille.
 

Lettre d'informations