Le Chef du gouvernement plaide pour un enseignement de qualité avec des contenus efficients et utiles

1_25.jpeg

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani a mis en garde contre la recrudescence du phénomène du décrochage scolaire dont il faut protéger les enfants, en plaçant le système d’éducation au cœur des préoccupations et en mettant à disposition tous les moyens pour garantir le droit des générations montantes à un enseignement de qualité avec des contenus efficients et utiles.
Ouvrant, mercredi 9 décembre 2020, le 11ème congrès scientifique international de l’Association marocaine pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement ‘’AMAQUEN’’, organisé à distance, M. El Otmani a souligné que l’enseignement représente le principal facteur de développement des sociétés humaines et le moyen le mieux indiqué pour assurer un avenir meilleur, mettant en avant les efforts entrepris par notre pays pour atténuer l’ampleur du phénomène de l’abandon scolaire.
« Le monde d’aujourd’hui fait le pari de l’éducation et de l’enseignement pour relever les grands défis auxquels sont  confrontées les sociétés, et qui impactent profondément leur capacité de cohésion et d’intégration, ce qui met les Etats, les organisations internationales et les experts devant de lourdes responsabilités et les incite à intensifier leur coopération et à mobiliser tous les moyens matériels et pédagogiques pour garantir à tous le droit à la scolarisation», a ajouté le Chef du gouvernement.
Il a mis en exergue l’importance de l’étude scientifique et comparée « l’abandon scolaire précoce : les raisons, les conséquences et les politiques préventives », pour explorer les solutions de nature à réduire le décrochage scolaire à l’échelon international, en particulier en cette conjoncture marquée par la propagation du coronavirus et ses répercussions néfastes sur l’enseignement et sur l’évolution sociale et comportementale des enfants et des jeunes.
Le Chef du gouvernement a ensuite passé en revue l’expérience du Maroc en matière de réforme du système de l’éducation et de la formation, qui ambitionne de mettre en place un enseignement de qualité, facile, équitable et accessible à tous, et de prévenir l’abandon scolaire avant la fin de l’enseignement fondamental, comme stipulé dans la vision stratégique de réforme du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique 2015-2030.     
Pour atteindre ces objectifs, a ajouté le chef du gouvernement, une série de projets structurants ont été lancés, comme celui de la généralisation de l’enseignement préscolaire, le renforcement et l’amélioration du système de la formation professionnelle, le renforcement de l’enseignement de rattrapage à travers les écoles de la deuxième chance et les programmes de l’enseignement à vie.
Le Maroc a également lancé le programme de l’éducation inclusive au profit des enfants aux besoins spécifiques, comme il a œuvré à développer un système complémentaire de soutien scolaire destiné aux couches sociales pauvres et vulnérables et à augmenter le nombre des bénéficiaires du programme « Taysir », du transport scolaire et du programme « un million de cartables », a-t-il rappelé.
Le Chef du gouvernement a d’autre part évoqué le rapport du secrétaire général de l’ONU en 2019, sur « l’évolution de la réalisation des objectifs du développement durable » qui souligne qu’à la fin de 2019, des millions d’enfants et de jeunes demeurent en dehors de l’école et il a mis en garde contre les effets pervers du fossé numérique sur l’accès des enfants et des jeunes à l’enseignement sur un pied d’égalité.
 

Lettre d'informations