Le Chef du gouvernement préside un nouveau round du dialogue social et salue la coopération des partenaires économiques et sociaux pour surmonter la crise du coronavirus.

6_0.jpeg

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani a salué l’implication effective de l’ensemble des partenaires et des acteurs économiques et sociaux dans l’effort national visant à lutter contre la pandémie du Covid-19 et à limiter ses répercussions sur les plans économique et social.
M. El Otmani intervenait vendredi 10 juillet 2020, à l’occasion d’un nouveau round du dialogue social tripartite en présence du ministre de l’Intérieur, du ministre du Travail et de l’insertion professionnelle et des délégations conduites par le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et les secrétaires généraux des centrales syndicales. 
 Ce nouveau round a été consacré à l’examen des conditions pouvant favoriser la redynamisation de l’activité économique et la reprise du travail au sein des entreprises, tout en veillant à la compétitivité des entreprises, la production des marchandises, la prestation des services, parallèlement avec la préservation des droits des employés et des postes d’emploi.
Le Chef du gouvernement a appelé à faire prévaloir l’intérêt du pays durant cette conjoncture exceptionnelle, marquée par les répercussions de la pandémie du Covid-19, se félicitant par la même de l’interactivité positive des partenaires lors des rencontres bilatérales, tenues trois jours durant au cours de cette semaine, durant lesquelles ils ont exprimé la volonté de coopérer afin de dépasser les difficultés et les problématiques qui pourraient survenir lors de la reprise progressive de l’activité économique au niveau des différents secteurs et la nécessité de surmonter les effets négatifs de la pandémie sur le marché du travail.
Dans ce sens, le Chef du gouvernement a indiqué avoir reçu environ 23 mémorandums de la part des partis, des syndicats et de la CGEM, comprenant nombre de propositions que “le gouvernement a tenu à prendre en considération dans le projet de loi de finances rectificative pour l’année 2020 alors que d’autres propositions seront prises en compte dans le cadre de textes légaux et de prochaines mesures”. 
Il a rappelé les mesures et dispositions économiques et sociales prises par le gouvernement pour préserver les postes d’emploi, outre l’effort consenti en soutien à l’investissement public dans le projet de loi de finances rectificative, mettant l’accent sur le souci du gouvernement de poursuivre la mise en œuvre de l’accord tripartite conclu le 25 avril 2019.
Lors de cette réunion, les intervenants ont été unanimes à souligner l’importance que revêt le nouveau round du dialogue social, se félicitant de l’initiative du Chef du gouvernement de garantir la poursuite du dialogue avec les partenaires économiques et sociaux.
Ils ont mis l’accent sur la nécessité de faire preuve de solidarité et de responsabilité dans la perspective d’élaborer des recommandations communes de nature à surmonter les répercussions et l’impact de la pandémie sur le tissu économique national, tout en évoquant les défis imposés par la pandémie, notamment la fermeture d’un nombre d’entreprises et la perte d’emplois.
Dans ce sens, les intervenants ont insisté sur l’importance de la mobilisation collective sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, ainsi que de la synergie entre toutes les composantes de la société marocaine.
Au terme d’un débat franc et responsable, le besoin s’est fait sentir de tenir un nouveau round dans les plus brefs délais. Il a ainsi été convenu de tenir un deuxième round du dialogue social tripartite pour déterminer les problématiques et proposer des solutions réalistes et consensuelles.
 

Newsletter