Le Chef du gouvernement réaffirme l'engagement du Maroc dans la nouvelle  dynamique mondiale du développement durable

CG_17042019.jpeg

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine el Otmani, a réaffirmé que le Maroc était engagé dans la nouvelle dynamique mondiale visant à jeter les bases du développement durable, rappelant que la Constitution de 2011 a consacré le développement durable en tant que droit pour tous les citoyens.

Intervenant à l’ouverture des travaux de la 5ème session du Forum Régional Africain sur le Développement Durable (FRADD), tenue le mercredi 17 avril 2019 à Marrakech, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi, que Dieu l'assiste, en partenariat avec la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique , M. El Otmani a souligné que la Maroc aadopté une séries de   réformes politiques et institutionnelles et financières, en plus de la Stratégie nationale du développement durable, les stratégies nationales en la matière et des programmes structurants pour la promotion des énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, l’économie en eau et la gestion durable des déchets solides et liquides. 

Le Chef du gouvernement a, en outre, noté que le  Forum de Marrakech, organisé Sous le thème : « Donner des moyens d’action aux populations et assurer l’inclusion et l’égalité"  visait  à "explorer les meilleurs moyens pour accélérer la mise en oeuvre des initiatives de développement socio-économique et la protection de l’environnement dans le Continent africain, conformément à l’Agenda onusien de développement 2030 et à ses 17 Objectifs, ainsi qu’au premier Plan décennal pour la mise en œuvre de l’Agenda 2063 en tant que vision d’avenir que les pays africains sont appelés à réaliser pour asseoir les bases du développement durable souhaité en faveur des peuples du Continent. 

Après avoir souligné que : " la tâche des africains lors de la prochaine phase n'est pas aisée; et requiert    davantage de coopération et de sérieux" ,  M. El Otmani a indiqué  que la 5è session du FRADD représente  une nouvelle étape pour le renforcement du partenariat et de la coopération entre les Etats africains. “Nous espérons, a-t-il soutenu,  que cette session permettra d’analyser l’état des lieux et de proposer des solutions susceptibles de réaliser le développement durable pour l’Afrique et ses peuples, conformément à l’esprit du nouvel Agenda onusien 2030”, appelant à cet égard au renforcement de la coopération entre les pays du Continent pour "garantir un avenir meilleur où il n’y aura plus de laissés-pour-compte, sachant que les défis sont parfois multiples et complexes, mais notre détermination est plus forte pour y faire face et nous sommes animés par l'ambition d'assurer un avenir prometteur pour nos sociétés."

Le Chef du gouvernement a par ailleurs fait observer que "l’Afrique est un Continent jeune et riche qui a besoin que ses habitants prennent son destin et son avenir en main, et mettent  en place des plans et programmes susceptibles d'assurer leur avenir."

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI et co-organisé par le Maroc et la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique-CEA, la 5è session du FRADD, qui se poursuivra jusqu’au 18 avril, connaîtra la participation de plusieurs ministres et hauts responsables africains en charge de l’environnement et du développement durable, des décideurs et des experts représentant des gouvernements et des organisations intergouvernementales, le secteur privé et la société civile. 

Les débats  qui seront instaurés au sein du Forum  s'articuleront autour de certains des 17  d'objectifs (ODD) , particulièrement le quatrième objectif afférent à la qualité de l'enseignement, le treizième  objectif  relatif aux mesures pour  lutter contre les changements climatiques , le huitième objectif  relatif  au travail décent et à la  croissance économique, le dixième objectif relatif à  la réduction des  inégalités dans les pays et d'un pays à l'autre, le seizième objectif  visant à promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes à tous aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous, et le dix-septième objectif  relatif à l'établissement de partenariats pour la réalisation des objectifs du développement durable.

Newsletter