Le Chef du gouvernement se félicite de la relation privilégiée entre le Maroc et l’OCDE.

1_26.jpeg

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani s’est félicité de « la relation privilégiée » que le Maroc entretient, depuis plus de quinze ans, avec l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE), réaffirmant la volonté du Royaume de renforcer cette coopération dans l’avenir.
« Le Maroc et l’OCDE entretiennent, depuis plus de quinze ans, une relation privilégiée, notamment à travers l’Initiative MENA-OCDE coprésidée par le Maroc, et sa participation en tant que membre du comité directeur du centre de développement depuis 2010 » a souligné M. El Otmani lors de sa participation à la commémoration officielle du 60ème anniversaire de la signature de la convention de l’OCDE, organisée par visioconférence le 13 décembre au siège de l’organisation.
Après avoir souligné l’excellence des relations de coopération qu’entretiennent les deux parties et l’intérêt que  le Maroc accorde à l’avenir de cette relation, M. El Otmani a félicité l’organisation pour le travail qu’elle a accompli en faveur de la promotion des bonnes pratiques en matière économique, sociale et de gouvernance.
« Ce processus de rapprochement s’est accéléré en 2015, quand le Maroc est devenu le premier pays de la région MENA à bénéficier d’un Programme pays, ce qui nous a permis de soutenir nos réformes économiques et sociales stratégiques et prioritaires, d’adhérer à un ensemble d’instruments juridiques de l’OCDE et de bénéficier de l’expertise développée par l’Organisation depuis plus d’un demi-siècle », a indiqué le Chef du gouvernement. 
« Fort des résultats de ce Premier Programme, a-t-il ajouté, le Maroc a réaffirmé sa volonté de renforcer cette coopération », une volonté couronnée par la signature, le 25 Juin 2019, d’un deuxième Programme Pays, signé par le Chef du gouvernement et M. Angel GURRIA, secrétaire général de l’organisation. 
M. El Otmani a rappelé les objectifs de ce programme qui consistent notamment à consolider les acquis, élargir la collaboration à d’autres domaines stratégiques, soutenir, renforcer et accélérer la dynamique des réformes au Maroc et assurer son ancrage aux meilleures pratiques.
Il a expliqué que cet objectif, ainsi que les actions prévues pour l’atteindre, sont parfaitement alignés sur les priorités du Maroc et son calendrier de réformes, estimant que « ce programme sera indéniablement une étape importante dans notre coopération et ouvre la voie à une relation plus prometteuse et structurée ».
Le Chef du gouvernement a rappelé que le Maroc a lancé de grands projets structurants dans divers domaines dans le cadre de la politique africaine promue par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, ajoutant que « cela est de nature à conforter la position du Maroc à l’échelle du continent et à consolider son modèle de co-développement et de coopération sud-sud ».
« Ainsi, le Maroc pourra accompagner et soutenir la mise en œuvre de la stratégie mondiale de l’OCDE à l’échelle du continent africain », a-t-il dit, saluant, en conclusion « le travail de l’OCDE et de ses Etats membres envers le Maroc », et souhaitant « à l’OCDE, et à notre coopération un avenir prospère ».
 

Lettre d'informations