Le Chef du gouvernement s'entretient avec le vice - président du Groupe de la Banque mondiale.

_MG_9471.JPG

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani, s'est entretenu, mercredi 13 novembre 2019,  avec le vice-président du Groupe de la Banque mondiale pour la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord , M. Farid Belhadj, en marge de à des travaux de la   Conférence Internationale de Rabat  sur le thème " Politiques et Droit de la concurrence, expériences nationales et partenariat international”, organisée par le Conseil de la concurrence.
 
Les deux parties ont passé en revue les différents aspects de la coopération entre le Royaume du Maroc et le Groupe de la Banque mondiale, ainsi que la recherche conjointe de réponses aux principaux défis économiques qui se posent à la relance de la  croissance.

 À cet égard, le Chef du gouvernement  a mis l'accent sur  l'importance que le gouvernement attache  au principe de la concurrence et à la nécessité d'établir des règles de transparence et de concurrence libre et loyale,  soulignant les efforts déployés particulièrement au profit des classes pauvres,   vulnérables et  moyennes, en vue de renforcer la protection sociale de ces catégories, à travers des   projets contribuant directement  à créer un dynamisme économique important.

M. El Otmani a relevé que le gouvernement a  lancé le slogan: «Ecoute et réalisations» " pour être proche des centres d’intérêt des citoyens et à l'écoute de leurs aspirations,   évoquant les nombreux chantiers lancés et qui ont eu un impact positif sur de larges franges de la  société.
 
De son côté, M. Farid Belhadj a mis l’accent sur la nécessité d’assurer la protection sociale en tant que moyen de promouvoir les sociétés, en adoptant  des programmes diversifiés  et efficaces, s'arrêtant sur l’importance d'œuvrer pour organiser le secteur informel, et le conduire vers plus de codification  et  d'action conformément  à des réglementations juridiques claires.

M. Farid Belhadj a, dans ce sens,  évoqué les expériences de nombreux pays, notamment d'Amérique latine, qui ont réalisé des sauts qualitatifs en termes de taux de croissance et des actions audacieuses qui ont transformé le secteur informel en un secteur organisé,  contribuant davantage à la réalisation du développement escompté.

Par ailleurs, le vice-président du Groupe de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord a salué  le nouveau classement obtenu par le Maroc dans l'indice du climat des affaires et son passage au 53ème rang, ce qui montre, selon M. Belhadj, l'efficacité des réformes entreprises depuis des années par le Maroc et qui ont commencé à porter leurs fruits.  Il a également salué les réalisations accomplies par le Maroc dans de nombreux domaines, soulignant la volonté de la Banque mondiale de coopérer avec le Royaume pour œuvrer à l'amélioration de la qualité de l'éducation et à la promotion du capital humain.

A pris part à cette réunion, M. Jesko Hentschel, directeur régional de la Banque mondiale pour le  département Maghreb et Malte .
 

Newsletter