Le Maroc et la France fixent des priorités pour le renforcement des relations bilatérales solides.

WhatsApp Image 2019-12-20 at 15.20.34.jpeg

La rencontre de haut niveau Maroc-France a conclu à la définition des priorités visant le renforcement des relations bilatérales solides entre les deux pays.

Dans le communiqué commun qui a sanctionné les travaux de la 14eme Rencontre de Haut Niveau, tenue jeudi 19 décembre dans la capitale française,  les deux parties ont souligné que le partenariat Maroco-Français tire sa force de la volonté des deux chefs d'Etat,  SM le Roi Mohammed VI,  que Dieu L'assiste,  et son excellence le président Emmanuel Macron, qui ne cessent de réitérer, chaque fois que l'occasion se présente,  leur volonté commune de propulser le partenariat d'exception entre les deux pays au  niveau de la singularité et de consacrer sa place en tant que modèle de référence du partenariat  à  l'échelon euro-africain et euro-méditerranéen.

La prochaine visite au Royaume du  Maroc de son excellence le président français représentera, sans nul doute, une étape solide pour la célébration de l'amitié ferme qui a de tout temps uni la France et le Maroc, mais aussi pour la consécration du climat de confiance et de respect mutuel qui marque perpétuellement les relations bilatérales, en vue de leur  conférer une nouvelle impulsion, animées en cela d'une  plus grande aspiration  en harmonie totale avec les enjeux (ou défis)  régionaux et internationaux auxquels font face les deux pays.  

Les deux parties ont affirmé  que l'importance de cette rencontre réside dans le fait que le Maroc et la France ont affiché leur accord au sujet d'un   ensemble de priorités pour la prochaine  étape en vue de consolider les relations bilatérales à tous les niveaux.
Le communiqué ajoute que les deux parties ont examiné cinq domaines stratégiques pour un avenir meilleur des relations bilatérales, à savoir la jeunesse et l'insertion professionnelle, la formation et l'emploi et le développement économique outre la compétitivité spatiale , la décentralisation et le transport, le climat et l'environnement et enfin l'orientation commune en vers l'Afrique.  

Le communiqué a mis en exergue la place qu'occupe le Maroc auprès de la France en tant que partenaire fondamental pour la réalisation de la stabilité, de la paix du progrès et du développement à l'échelon régional et international sous la conduite éclairée de SM Le Roi Mohammed VI que Dieu L'assiste, fondée sur la dynamique d'ouverture, du progrès et de la modernité, l'élaboration d'un modèle de développement sans cesse renouvelé et la promotion de la régionalisation avancée. 
En outre, le communiqué commun a mis l'accent sur l'attachement de la France aux liens que le Maroc entretient avec l'Union Européenne et l'entière  disposition de la France d'œuvrer dans le cadre des quatre domaines de coopération fixés entre le Maroc et l'UE lors du conseil d'association tenu le 27 juin 2019 et dans le sillage des deux axes horizontaux relatifs à l'environnement, à la lutte contre les changements climatiques, la mobilité et la migration. 

Les deux parties ont également exprimé leur satisfaction de la contribution positive de la France en tant que pays partenaire à un ensemble de jumelages financés par l'Union Européenne, notamment dans les secteurs de la justice, de la santé, de l'énergie, du développement durable et dans le domaine de la communication audio-visuelle. 

Par ailleurs, le communiqué commun a mis en valeur l'importance particulière que les deux pays attachent au développement du continent africain et leur ferme volonté de fédérer les efforts communs en faveur de l’Afrique pour promouvoir un développement durable de nature à favoriser la paix et la stabilité dans le continent. 

A ce propos, le communiqué a rappelé la tenue du sommet "France Afrique" 2020 prévu du 4 au 6 juin 2020 à Bordeaux, et qui constituera une opportunité pour imprimer une nouvelle impulsion pour une coopération fructueuse dans les différents domaines du développement durable, en particulier en matière de transport urbain et de distribution d'eau et d'électricité. 
Revenant sur les questions soulevées lors de cette rencontre,  le communiqué cite celles relatives à la migration et des efforts déployés par le Maroc et la France dans la cadre de la charte de  Marrakech et du processus de Rabat et l'attachement réciproque  à une dynamique favorisant une circulation fluide et organisée des personnes, considérée comme le moyen idoine pour le renforcement des relations bilatérales dans leurs dimensions économique,  culturelle et humaine. 
Les deux parties ont salué, à ce propos, la qualité des échanges dans le cadre du groupe conjoint permanent, exclusivement dédié  à la migration et mis en place lors de la dernière Rencontre de Haut Niveau et de toutes ses sections pour une gestion rationnelle et globale aux flux de la migration entre la France et le Maroc. Elles ont également salué la contribution positive de la communauté de chacun des deux pays dans le pays de résidence.
 D'autre part, les deux parties ont convenu de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine sécuritaire, notamment la lutte contre le terrorisme, en particulier le crime transfrontalier sous toutes ses formes.


 

Newsletter