Maroc-Italie: Coopération conjointe pour renforcer les partenariats et relever les défis

4_1.jpeg

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani, a reçu dans la matinée du vendredi 1er novembre 2019, le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M.  Luigi Di Maio, en visite de travail dans notre pays à la tête d'une importante délégation composée de responsables. 

Les deux parties ont passé en revue les différents volets des relations maroco - italiennes, qui reflètent les liens historiques unissant les deux pays et la volonté commune de renforcer la coopération dans les   domaines politique, économique  et les volets , liés au développement.
 
Les deux parties ont également abordé un certain nombre plusieurs questions d’intérêt commun liées à la stabilité de la région, mettant l'accent sur la position partagée entre le Maroc et l'Italie de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays connaissant des conflits ou des tensions, tout en restant disposés à formuler des propositions de nature à contribuer à dépasser les crises.

À cet égard, les deux parties ont mis l’accent, concernant la situation en Libye, sur l'option  d'un règlement politique du dossier, loin de toute ingérence étrangère.

Le Chef du gouvernement  a salué la visite du ministre italien des Affaires étrangères au Maroc, qui revêt une importance particulière et  contribuera à renforcer les relations de coopération entre les deux pays et à rapprocher davantage les points de vue sur les questions prioritaires.

Il a par ailleurs souligné  la nécessité d'aller de l'avant dans l'action commune pour faire face aux différents défis posés par la mondialisation, relevant l'amélioration enregistrée par les échanges économiques maroco-italiens, qui sont appelés à évoluer davantage du fait de leurs répercussions positives sur les économies des deux pays.

Le Chef du gouvernement s'est par ailleurs arrêté sur les opportunités offertes par le Maroc à ses différents partenaires, rappelant l'intérêt soutenu de notre pays pour la stabilité de la région méditerranéenne, ainsi que la coopération particulière avec les pays africains auxquels il accorde une attention particulière pour assurer la stabilité de leur situation et les aider à surmonter les défis posés par la propagation de la violence et du terrorisme, selon une  approche de développement efficace.

De son côté, le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Luigi Di Maio, a fait état de la volonté de son pays de développer des moyens de coopération avec le Maroc, considéré  comme un pays stable et un partenaire stratégique dans la région méditerranéenne et également comme une passerelle vers le continent africain. 

Le ministre italien a salué le rôle de leadership  joué par le Maroc dans la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes et sa contribution à la stabilité de la région, notamment grâce aux relations distinguées du Royaume, et s'est félicité  des efforts de développement que le Maroc a connus et des expériences qu'il a accumulées dans des domaines avancés, ainsi que des progrès réalisés en matière d'investissement dans les énergies renouvelables et d’autres secteurs de développement de premier plan.

Newsletter