Notre soutien est acquis à tout ce qui renforce la régionalisation et valorise les potentialités des régions 

8.jpeg

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani, a souligné que le Forum économique de la région Fès-Meknès  offre désormais un véritable espace de rencontre entre acteurs économiques et institutionnels, responsables territoriaux, autorités locales et universitaires.

S'exprimant, mercredi 4 décembre 2019 à Fès, à l’ouverture de la troisième édition du Forum, le Chef du gouvernement a souligné que sa présence témoigne d’un message de soutien au Forum et à toutes les initiatives similaires, visant à valoriser les efforts déployés dans les différentes régions, la phase actuelle étant celle de la régionalisation.

Le Chef du gouvernement a saisi cette occasion pour rappeler l'importance historique de la région et sa richesse civilisationnelle, particulièrement les villes de Fès et Meknès, qui regorgent d’un legs civilisationnel et spirituel important, qui ne saurait ne pas insuffler de  dynamique culturelle, sociale et économique. Ce patrimoine, a-t-il ajouté, est de nature à propulser le secteur du tourisme au-devant de la dynamique de développement à travers une véritable industrie culturelle et créative. 
La région de Fès -Meknès est la deuxième a être concernée par le lancement du plan d'accélération industrielle, a noté le Chef du gouvernement, précisant que la région s'apprête à lancer le projet d’une zone franche, initiative que le gouvernement soutient comme cela est le cas pour les autres régions et à tous les niveaux.
    

M. El Otmani a également  précisé à cet égard que la Note sur la répartition régionale de l'investissement,   jointe en annexe du projet de loi de finances 2020,  met en évidence l’équilibre existant en terme d’investissements publics dans les régions, en droite ligne du souci du gouvernement d’œuvrer à réduire les disparités entre les régions.  

Le Chef du gouvernement a tenu à saluer l’initiative du forum économique de la région d’accorder  une place de choix aux jeunes entrepreneurs et de soutenir les entreprises innovantes, mettant l'accent sur  l'importance de favoriser l’initiative d’entreprise et la culture du travail chez la génération montante.

Il a par ailleurs  a affirmé que le gouvernement poursuit sa lutte contre la corruption, en droite ligne de la forte implication du Maroc dans ce chantier, qui n’est pas du seul ressort de l’Etat, mais aussi relève de la responsabilité  de la société civile, des médias et du secteur privé.

"Nous sommes partenaires dans la lutte contre la corruption et l'économie de rente, un chantier de longue haleine   ", a déclaré le Chef du gouvernement  qui a tenu à saluer les nombreux fonctionnaires et responsables de l'administration marocaine, qui travaillent avec  sérieux et un profond patriotisme, et qui contribuent à toutes ces réalisations accomplies par le pays sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi, que Dieu L'assiste.         
 

Newsletter