Le Chef du gouvernement : "Nous sommes appelés à la rationalisation de l'utilisation de l'eau, et avons réservé 27 milliards de dirhams pour l'approvisionnement du monde rural en eau potable"

Question :
la politique de l'eau
Date de la Session :
Session :
Avril - 2019

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani, a appelé à l'économie et à la rationalisation de l'utilisation de l'eau. En réponse à la question centrale sur "la politique de l'eau", lors de la séance mensuelle de la Chambre des représentants consacrée à la politique générale, le Chef du gouvernement a déclaré que " gérer la rareté en eau et assurer la sécurité hydrique met le monde entier devant de gigantesques défis compte tenu des bouleversements climatiques."

Le Chef du gouvernement a évoqué, à ce propos, l'intérêt soutenu et l'attention particulière accordés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la préservation des ressources en eau et à la sécurité hydrique, en raison du rôle vital de l'eau dans le développement et la stabilité, indiquant que le Maroc fait partie des pays considérés en stress hydrique avec un pourcentage allant de 25% à 75 %.

M. El Otmani a réitéré dans le même sens l'engagement du gouvernement quant aux mesures visant la bonne gouvernance des ressources en eau et le développement de l'offre hydrique, telles l'élaboration et l'adoption du plan national de l'eau et la mise en œuvre de ses programmes, précisant que le Maroc a adopté une politique hydrique basée essentiellement sur la mobilisation des ressources hydriques superficielles à travers la réalisation de projets d’infrastructures permettant le stockage de l'eau en période d'abondance.

Le Chef du gouvernement a également précisé qu'afin d'assurer la sécurité hydrique, le projet du plan national de l'eau a mis l'accent sur la nécessité de poursuivre la mobilisation des ressources hydriques superficielles à travers la construction de barrages, et que le gouvernement s'y emploie dans le cadre d'une approche participative impliquant les régions, les collectivités territoriales et les bénéficiaires dans la perspective d'optimiser l'efficience et la durabilité dans l'exploitation de ces installations dans les meilleures conditions.

Dans ce contexte, le Chef du gouvernement a rappelé l'achèvement de la réalisation des travaux de trois grands barrages dans les provinces de Midelt, Larache et Tétouan avec un coût global de trois milliards et 567 millions dirhams, l'achèvement de la réalisation des travaux de quatre moyens et petits barrages dans les provinces de Benslimane, Al Hoceima, Rhamna, El Hawz, avec une enveloppe budgétaire globale de 166 millions de dirhams , la réalisation de quatre stations de dessalement d'eau de mer à Tantan, Akhfennir , Laayoune et Boujdour d'une capacité de production globale d'environ 17 millions de mètres cubes par an pour renforcer l'approvisionnement en eau potable et de 26 millions de mètres cubes par an à des fins industrielles.

M. El Otmani a rappelé que son gouvernement accorde un intérêt soutenu au monde rural en veillant sur la mise en œuvre des programmes nationaux afin de répondre aux besoins des provinces et préfectures en matière d'accès aux ressources hydriques, soulignant que les investissements réalisés depuis 1995 et estimés à plus de 21,5 milliards de dirhams, ont permis d'augmenter l'approvisionnement en eau potable dans le milieu rural, passant de 14% en 1994 à 97% en 2018.

Dans le même contexte, le Chef du gouvernement a fait savoir qu'un programme prioritaire pour l'approvisionnement en eau potable et d'irrigation pour la période 2019/2026 a été mis en place, avec un coût global de 26,80 milliards de dirhams dont une contribution de l'Etat approximative de 16, 3 milliards de dirhams.

Le Chef du gouvernement a souligné également qu'un plan d'urgence a été mis en œuvre et qu'une enveloppe d'un montant de 770 millions de dirhams a été allouée à l'approvisionnement en eau potable des populations susceptibles d'être affectées par les effets de sécheresse, à travers une série de mesures dont les camions citernes.

Newsletter