Le Chef du gouvernement passe en revue les mesures prises pour faire face aux catastrophes naturelles

Question :
La politique générale du gouvernement pour faire face aux changements climatiques et aux catastrophes naturelles
Date de la Session :
Session :
أكتوبر 2019

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani,  a souligné que le gouvernement est déterminé à adopter une stratégie globale et intégrée pour gérer les risques liés aux catastrophes naturelles, étalée sur la période 2020 –2030, et à la mettre en œuvre dans le cadre d’une approche participative garantissant l'implication de tous les acteurs pour plus d'efficience et d'efficacité de leurs interventions.

Dans son intervention  lors de la séance mensuelle de la Chambre des conseillers consacrée à la politique générale,  tenue le mardi 10 décembre 2019, sur le thème:  "la politique générale du gouvernement pour faire face aux changements climatiques et aux catastrophes naturelles ",  le Chef du gouvernement  a souligné  que la gestion des effets des catastrophes naturelles est une responsabilité partagée requérant l'implication de tous, administrations publiques, citoyens et associations de la société civile, dans leurs domaines respectifs , dans un esprit de prudence et de prise de précautions en cas de catastrophes naturelles.

Le gouvernement qui s'efforce de mettre en oeuvre des mesures visant à faire face aux effets des catastrophes et à atténuer les effets des changements climatiques afin de préserver des vies et protéger des biens et des activités économiques, reste pleinement conscient de la d'intervenir notamment en cas d'inondations, de sécheresses et de tremblements de terre, a ajouté le Chef du gouvernement 
Il a fait état à cet égard du  rôle important  des Fonds destinés à lutter contre les effets des catastrophes naturelles, mis en place par le gouvernement qui a financé un certain nombre d'entre eux,  afin de contribuer à   prévenir et à réduire des risques de catastrophes naturelles, ainsi qu'à réparer et à indemniser les dommages engendrés par ces catastrophes.

Le Chef du gouvernement a mentionné à cet égard le Fonds national pour les catastrophes naturelles, créé en 2009, pour lutter contre les effets des catastrophes naturelles dans toutes leurs manifestations, telles que  tremblements de terre,   inondations,  glissements de terrain,  mouvements de terres, érosion côtière et  tsunamis, en tant que mécanisme de financement des projets inscrits dans le cadre de la prévention des catastrophes naturelles et de la réduction de leurs effets négatifs. 

Il a également cité le  Fonds des Calamités  Naturelles, créé en   1993, qui couvre une série  de phenomènes : inondations, sécheresses, dégâts  dus aux crues des torrents et invasions des  criquets.  
S’ajoute à ces Fonds, le Fonds de solidarité contre les évènements catastrophiques relatif la mise en place d'un système de couverture des catastrophes naturelles, un Fonds  créé par le gouvernement actuel pour développer un système institutionnel visant à couvrir les risques d'événements catastrophiques et à organiser la gestion du processus d'indemnisation des sinistrés, dans le cadre d'un système fondé sur la  bonne gouvernance et la gestion rationnelle des ressources.
.
Le Chef du gouvernement a   également évoqué des mesures pratiques visant à faire face aux effets de certaines catastrophes naturelles à travers le renforcement du mécanisme de protection civile et le soutien des  interventions en matière de réparation des dommages des inondations, ainsi que la gestion des risques engendrés par la sécheresse et les tremblements de terre. 
 

Newsletter