Le Chef du gouvernement préside le Conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

IMG1.jpeg

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani, a présidé, mercredi 23 juin 2021 à Rabat, le Conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), consacré à l’examen du bilan de l’action de l’agence, de ses réalisations et de ses programmes pour les années à venir.
M. El Otmani a rappelé dans son allocution d’ouverture, la conjoncture difficile qu’a connue notre pays, à l’instar du reste du monde, du fait de la pandémie du Covid-19, dont le Royaume a pu atténuer les retombées aux plans sanitaire, social et économique grâce à la vision proactive de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, et à la mobilisation générale derrière le Souverain.
Il a mis en exergue la contribution de taille du secteur des télécommunications pour sécuriser et assurer la continuité des services et transactions durant la crise, relevant que l’usage des moyens et services de communication, en particulier l’internet dont la consommation  a augmenté de 55 pc par rapport à la même période d’avant pandémie, a permis d’atténuer les répercussions de cette crise.
Ces réalisations ont été rendues possibles grâce au stock suffisant dont dispose le Maroc en équipements, qui est à même de satisfaire les besoins de la clientèle et des opérateurs télécoms, mais aussi du fait de l’accès gratuit aux plateformes et sites dédiés à l’enseignement et la formation à distance, ainsi que certaines plateformes à fonction sociale qui ont fourni de l’assistance aux citoyens, a-t-il précisé.
A cet égard, M. El Otmani a exprimé ses remerciements à l’ensemble des départements concernés, l’ANRT, les opérateurs des réseaux publics de télécommunications et à tous les intervenants, pour leurs efforts qui ont permis la continuité du travail, de l’enseignement, de la formation, du commerce et des communications audiovisuelles. Il s’est félicité de la capacité avérée de l’infrastructure à absorber l’intensité d’utilisation sans provoquer de tensions majeures dans les réseaux, en dépit de quelques insuffisances qui font l’objet de traitement dans le cadre des dispositions de la note d’orientations générales pour le développement de ce secteur à horizon 2023. 
Le Chef du gouvernement a formulé le vœu que le secteur des télécommunications au Maroc puisse être l’un des principaux leviers pour combler la fracture numérique et réduire les disparités sociales et spatiales, rappelant que la note d’orientations générales pour le développement de ce secteur à horizon 2023 érige en tête de ses priorités, la couverture de l’ensemble du territoire national en haut débit d’au moins 2 mégabits. Cet objectif est d’ailleurs en harmonie avec les conclusions de la Commission spéciale sur le modèle de développement, qui a recommandé la généralisation de l’accès à l’internet à haut débit dans toutes les régions du Royaume et à très haut débit dans les zones à forte activité économique.
Le Chef du gouvernement a invité l’ANRT à mettre en œuvre un plan national de connexion optique pour couvrir, avant fin 2025, au moins 50 pc des ménages marocains avec des services de fibre optique à très haut débit atteignant au moins 100 mégabits par seconde.
Il a également appelé l’ensemble des intervenants à accorder une importance particulière aux services dédiés aux entreprises, compte tenu du potentiel de croissance de ce marché au Maroc, soulignant la nécessité de garantir des solutions innovantes, adaptées et de qualité répondant aux besoins de ces structures.
Lors de cette réunion, les membres du conseil ont suivi un exposé du directeur général de l’Agence, portant notamment sur l’état d’avancement de la mise en oeuvre des décisions adoptées lors des précédentes sessions du conseil d’administration de l’Agence et sur la situation du secteur des télécommunications au Maroc, ainsi que le suivi de la mise en œuvre des dispositions de la note d’orientation générale du secteur à l’horizon 2023.
Après débat, le conseil d’administration a procédé à l’arrêté des comptes de l’Agence au titre des exercices financiers 2019 et 2020 et à l’adoption de son budget et du plan national des fréquences, mis à jour par l’ANRT.
Ont pris part à cette réunion, le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l’Administration de la défense nationale, le ministre délégué auprès du ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, chargé de de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et les autres membres du conseil. 

Lettre d'informations