Le chef du gouvernement : El Guergarat est un passage international et la décision du Maroc de le sécuriser a introduit un changement stratégique.

1_18.jpeg

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani a souligné que le poste frontière d’El Guergarat est « un passage international important, qui n’est plus une voie nationale marocaine concernant uniquement les marocains et les mauritaniens, du fait de son rapport avec le commerce international y compris les échanges entre l’Europe et plusieurs pays africains ».
M. El Otmani, qui intervenait à l’ouverture du conseil de gouvernement tenu jeudi 19 novembre 2020 a rappelé qu’après une fermeture de trois semaines, « SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, a pris la décision déterminante,  et en temps opportun, afin de redresser la situation en ordonnant l’intervention non offensive des forces armées royales et sans accrochages avec des éléments des milices des séparatistes, et ensuite de mettre en place un cordon sécuritaire qui a permis de régler définitivement la question».
La sécurisation du passage d’El Guergarat a permis un changement stratégique en ce sens que les séparatistes s’en servaient en permanence contre Maroc et ses intérêts, provoquaient des tensions et perturbaient le dossier marocain, en particulier à l’approche des réunions du Conseil de sécurité et de la publication de son rapport annuel, a dit le chef du gouvernement, qui a salué la décision royale d’engager une opération de sécurisation du passage contre les milices des séparatistes.
L’opération, menée avec un grand professionnalisme par les Forces Armées Royales, s’inscrit dans le cadre du rétablissement de la situation après les nombreuses tentatives menées par le Maroc à travers ses multiples contacts avec le secrétaire général de l’ONU, les forces de la Minurso et des membres du Conseil de sécurité et d’autres pays pour rétablir la situation, a ajouté M. El Otmani.
L’intervention a permis de régler définitivement cette question, a expliqué le Chef du gouvernement, qui a écarté l’éventualité d’un retour des membres des milices séparatistes dans cette zone.  « Le Maroc est intervenu au service de la paix et pour débloquer une voie internationale afin d’assurer la libre circulation civile et commerciale, en conformité avec le droit international et en parfaite harmonie avec les besoins de la région et l’accord du cessez-le-feu », a poursuivi le Chef du gouvernement. 
Il a tenu à remercier les pays frères et amis africains et arabes, ainsi que les organisations islamiques et arabes qui ont clairement salué les mesures prises par le Maroc et exprimé leur soutien à la position du Royaume.
M. El Otmani a également rendu hommage au peuple marocain et à tous les marocains du monde qui se sont empressés de défendre leur patrie et ses symboles en déjouant les manœuvres des ennemis du royaume. 
« Là où il se trouve, le marocain reste imprégné de l’amour de sa patrie et déterminé à défendre son intégrité territoriale. Le capital du Maroc réside dans la foi inébranlable des marocains en leur patrie et en sa défense, et c’est pourquoi il continuera à accumuler des succès sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste ».
Les violations qu’a subies le passage d’El Guerguarat ont fait l’objet de plusieurs messages royaux au secrétaire général de l’ONU pour attirer son attention sur ces actes, en signe de respect par le Maroc du cessez-le-feu et de ses engagements internationaux et de son désir de voir les Nations Unies et le secrétaire général apporter un règlement à ce différend, a poursuivi le Chef du gouvernement.


Il a estimé que le Maroc se trouve désormais dans une deuxième phase, marquée par la guerre des allégations et rumeurs que les milices séparatistes tentent de mener, après leur défaite sur le terrain de la réalité, au vu de la légalité internationale et par la logique de la paix internationale. Ils n’ont plus que le recours aux fausses informations contre les Force Armées Royales et au mépris des réalités du terrain, a-t-il dit, se félicitant de la démarche des médias nationaux qui ont battu en brèche ces mensonges et prouvé que les vidéos et images relayées par les séparatistes et leurs acolytes se rapportent à d’autres événements survenus dans d’autres lieux.
Nonobstant cette attitude, le Maroc a triomphé grâce à la sagesse et aux orientations de SM le Roi, que Dieu l’assiste, qui ont imposé une nouvelle réalité sur le terrain et un nouvel horizon stratégique, a poursuivi le chef du gouvernement, soulignant que le Maroc continuera de défendre son droit comme l’a clairement signifié SM le Roi en affirmant que “le Maroc restera dans son Sahara et le Sahara demeurera dans son Maroc jusqu’à la fin des temps”.
« C’est là une affirmation ferme qui procède de la foi profonde du Maroc en son droit et en la justesse de la cause qu’il défend, grâce à un Roi sage et un peuple fermement attaché à ses causes nationales et à leur défense », a-t-il ajouté.
Sur un autre registre, le chef du gouvernement s’est attardé sur la célébration par le peuple marocain, de la glorieuse Fête de l’Indépendance, le 18 novembre, “un anniversaire qui rappelle le retour de feu SM Mohammed V de l’exil et l’accession du Maroc à l’indépendance”.
Cette commémoration revêt une symbolique toute particulière en ce qu’elle incarne la victoire du Maroc et le début de la phase de l’édification et du développement qui se poursuit sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, a-t-il conclu.
 

Newsletter