Le Chef du gouvernement:Un important progrès a été accompli dans la lutte contre la corruption

3f78e812-9586-48fc-aeef-c7245b4ed585.jpg

Le chef de gouvernement, M. Saad Dine El Otmani, a souligné  que l'amélioration du classement du Maroc qui a gagné  8 places et s’est vu attribuer trois points supplémentaires en 2018, selon l'Indice de perception de la corruption dans le monde, est  " très honorable et non conjoncturel, ce résultat ayant été obtenu sur deux années consécutives".

Dans son allocution à l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement jeudi 24 janvier 2019, M. El Otmani a souligné, en référence au rapport de Transparency International,  publié mardi 29 janvier 2019, que pour la première fois le Maroc réalise un classement honorable à la fois au niveau africain et arabe dépassant  la moyenne des groupes de pays africains, arabes, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Le Maroc a amélioré son classement ces deux dernières années, en passant de 37points/100 en 2016 à 40/100 en 2017 puis à 43/100 (2018)"

Après avoir salué les efforts de l’ensemble des intervenants, le Chef du gouvernement a souligné que le chantier de la lutte contre la corruption est structurel et ne saurait connaitre d’avancées sans la collaboration de tous:  gouvernement, institutions constitutionnelles, pouvoirs judiciaire et législatif, société civile, opérateurs économiques et médias. “Nous avons la volonté et la détermination de faire mieux dans ce sens , la lutte contre la corruption requérant que nous travaillions main dans la main", a-t-il affirmé.  
  
A cet égard, le Chef du gouvernement a indiqué que "la Commission nationale de lutte contre la corruption ( CNAC) qui a  entamé son travail en 2017, se réunira dans les jours à venir afin de dresser le bilan de son action et de définir son nouveau plan d'action pour l'année 2019"

M. El Otmani a ajouté que la réunion de  la Commission nationale de lutte contre la corruption   sera l’occasion de débattre des chantiers futurs, dans la perspective d'accomplir davantage de réalisations pour notre pays en matière de lutte contre la corruption vu l’impact  de cette dernière sur la vie des citoyens et sur les entreprises, relevant que l’objectif était d’obtenir des résultats positifs tangibles sur le terrain, observables par le citoyen et par l'entreprise.  
Dans le  même contexte, le Chef du gouvernement a invité l’ensemble des départements ministériels à aller de l’avant dans la réalisation des principaux chantiers de la réforme “afin  que nous soyons  au niveau des aspirations de SM le Roi Mohammed VI et des citoyens qui s'attendent  à un progrès palpable et réel", saluant certaines réalisations telles  l’adoption de la loi relative au droit d’accès à l’information, la réforme des Centres régionaux d’investissements destinée à en  faire des institutions publiques soumises au contrôle financier et la mise en place de l’Agence de développement numérique dont on attend qu'elle conduise la transformation numérique  et qu'elle veille à la digitalisation des différents services, dans la mesure où elle constitue un important instrument de lutte contre la corruption tout comme elle permet au citoyen de faire l'économie d'efforts et de temps et facilite l'accès aux services dans les règles de la transparence.
Le Chef du gouvernement a appelé tous les départements ministériels prendre leurs dispositions afin de donner suite aux demandes d’accès aux informations, et ce,  conformément à la loi régissant l’accès à l’information, qui entrera en vigueur le 12 mars 2019.  


 

Newsletter