Le Chef du gouvernement: Les autorités sont mobilisées pour le contrôle des marchés et des prix,  et le rôle des citoyens est fondamental

CG__2_2019-05-09.jpeg

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani, a assuré les citoyens que toutes les parties concernées par le suivi et le contrôle des marchés sont  mobilisées et prennent  très au sérieux la situation des marchés et des prix durant le mois sacré de ramadan.

Le Chef du gouvernement qui s’exprimait à l’ouverture, jeudi 9 mai 2019 de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, a tenu à exprimer ses vœux à SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, et à l’ensemble du peuple marocain, à l’occasion de l’avènement du mois sacré de ramadan. 
Il a souligné que  toutes les parties compétentes suivaient de près la situation des marchés et des prix, ainsi que l’état d’approvisionnement des marchés en produits de consommation de base.
 
Le Chef du gouvernement a affirmé que le ministère de l’Intérieur avait remis en service, depuis trois jours, le numéro vert 5757 dédié à la réception des réclamations et observations des consommateurs concernant toute anomalie constatée sur les marchés, ajoutant que la commission centrale et les commissions provinciales de contrôle et de suivi assuraient une veille pour détecter toute irrégularité et intervenir le cas échéant .
 
Le Chef du gouvernement a relevé que le numéro vert demeure un outil efficace et efficient dans le contrôle,  car il permet d’informer directement les comités de contrôle centraux et provinciaux afin qu'ils interviennent,  sans minimiser, a ajouté M. El Otmani,  l’apport des autres mécanismes de contrôle traditionnels des prix.
 
Le Chef du gouvernement a relevé que, selon l’évaluation préliminaire, les prix dans les marchés durant le mois de Ramadan restaient généralement stables, à l’exception du prix des oignons qui a connu une augmentation, avant de revenir à sa situation quasi-normale.

Dans ce sens, M. El Otmani a indiqué avoir personnellement suivi les plaintes qu’il a reçues directement des citoyens, incitant ceux-ci à utiliser la ligne téléphonique dédiée pour dénoncer tous les dysfonctionnements constatés. "Sans une coopération entre l’administration et le citoyen, il sera difficile de déterminer l’origine des dysfonctionnements et de les détecter afin de permettre aux parties concernées d’intervenir au bon moment;  d'où le rôle fondamental du citoyen",  a souligné le Chef du gouvernement.

Newsletter