Le Chef du Gouvernement : la situation épidémiologique dans notre pays est normale et nous sommes prêts à toute éventualité.

photo-cg.jpeg

Le Chef du gouvernement M. Saad Dine El Otmani a affirmé que la situation épidémiologique relative au Coronavirus dans notre pays est normale et qu’elle se situe au même niveau de la majorité des pays à travers le monde.
Intervenant à l’ouverture des travaux du conseil de gouvernement de ce jeudi 5 mars 2020, le Chef du gouvernement a souligné que le Maroc est un pays ouvert, « mais nous restons toutefois prêts à toute éventualité ». « Il existe des scénarios bien définis pour réagir à toute éventualité, selon les normes internationales de l’Organisation Mondiale de la Santé (OSM), avec laquelle nous entretenons une coopération permanente à travers ses experts pour adopter la réaction appropriée à toute éventualité », a ajouté M. El Otmani.
Les décisions sont prises en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique, comme par exemple l’interdiction ou le report de certaines manifestations, et ce en harmonie avec la situation actuelle pour enrayer toute infiltration ou mouvement du virus et c’est d’ailleurs ce que font tous les pays à travers le monde, a-t-il relevé.
« Mais avec l’amélioration de la situation aux plans régional et international, les choses reprendront leurs cours normal » a ajouté le chef du gouvernement, implorant Dieu de préserver notre pays et de perpétuer sur lui les bienfaits de la paix et de la quiétude. 
Il a également appelé au respect et à la stricte observance des moyens de prévention nécessaires, et qui sont au cœur de la campagne de communication du ministère de la santé, citant l’impératif de se laver les mains, d’éviter tout contact en cas de grippe, rappelant que le recours aux masques ne représente pas de protection pour les personnes non atteintes, et que ces masques sont réservés aux malades et au personnel médical qui les utilisent selon des normes bien précises.
Le Chef du gouvernement a d’autre part mis en garde contre la diffusion et la reproduction des fausses informations se rapportant au coronavirus, déplorant la tendance ascendante de la diffusion de ces informations sous forme écrite, de spots ou de vidéos. « Une bonne partie de ces informations sont préjudiciables à la stabilité du pays et à la sécurité des citoyens en créant, inutilement, un climat de psychose, sachant que les parties concernées n’ont eu de cesse de démentir ces informations. Il s’agit là d’une responsabilité partagée pour faire face à la prolifération de ces fausses informations :  celle du gouvernement à travers les démentis, les mises au point et la publication régulière des informations. Il y a aussi la responsabilité de la presse qui en a le devoir », a dit M. El Otmani.     
Après avoir assuré que notre pays est, jusqu’à présent, protégé,  et que seuls deux cas avérés d’infection au coronavirus, venus de l’étranger, ont été enregistrés et qu’ils sont actuellement sous contrôle sanitaire à l’hôpital, le chef du gouvernement a invité les utilisateurs des réseaux sociaux de s’abstenir de toute diffusion ou partage de ces informations, sans  en avoir vérifié la véracité, « car c’est là le moyen idoine pour protéger notre pays et notre patrie ».  
Ces fausses informations ont aussi des effets néfastes sur l’économie, sur les activités de la société et les rapports entre citoyens, soulignant que la lutte contre la propagation de ces informations est un devoir et que les parties concernées se réservent le droit d’engager des poursuites judiciaires, en cas de besoin, à l’encontre de quiconque publierait ces informations destructrices et inexactes et qui sont de nature à semer la psychose au sein des citoyens.  
 

Newsletter